L’avortement par médicaments ou l’avortement chirurgical? Avantages et inconvénients à connaître afin de choisir la méthode qui vous convient.

Avortement par médicaments

  1. Avantage : La plupart des femmes qui choisissent l’avortement par médicaments sont agréablement surprises de la facilité du processus et choisiraient de nouveau cette méthode si c’était à refaire. Dans environ 95% des cas, elle évite une chirurgie et les risques qui y sont associés.
  2. Avantage : C’est une méthode qui respecte votre intimité car l’avortement va se produire à la maison, entourée des personnes de votre choix.
  3. Inconvénient : L’avortement par médicaments est exactement comme une fausse couche naturelle, donc crampes abdominales et saignements parfois abondants sont à prévoir. Il est possible que vous ayez à vous rendre à la clinique ou à l’urgence si les saignements et les douleurs sont trop intenses.
  4. Inconvénient : Si l’absentéisme au travail ou à l’école est problématique pour vous, l’avortement par médicaments n’est pas le bon choix car il nécessite au minimum 2 visites et parfois plus, dans 5 à 10 % des cas.
  5. Inconvénient : Si personne n’est au courant de votre démarche d’avortement, la méthode par médicaments n’est pas pour vous car vous devez être accompagnée à la maison lors de la phase d’expulsion. Il en va de même si vous avez, seule, la garde de jeunes enfants ou que vous avez un voyage de prévu dans le mois suivant l’avortement.
  6. Inconvénient : Si vous souffrez d’un trouble anxieux mal contrôlé, cette méthode génère plus d’incertitudes donc d’anxiété.

Avortement chirurgical

  1. Avantage : Si vous avez un horaire chargé, que la chirurgie ne vous rebute pas et que vous voulez une procédure rapide (elle dure environ 10 minutes et la visite environ 3 heures au total) cette méthode est pour vous. Une seule visite est nécessaire avec un taux de complications très bas (1 à 2 %).
  2. Avantage : Si la douleur et les saignements vous inquiètent, cette méthode est souvent indolore et les saignements postopératoires en général légers.
  3. Inconvénient : Même si techniquement c’est une chirurgie mineure, cela demeure une chirurgie avec les risques inhérents. Possibilité d’environ 1% d’avoir à subir une deuxième intervention dans les semaines suivantes pour rétention de tissus. Risque très rare de perforation utérine, d’hémorragie, de réaction à l’anesthésie ou d’infection.
  4. Inconvénient : Vous ne pouvez conduire un véhicule moteur pour une période de 24 heures suivant la procédure.

Pour plus de renseignements, veuillez vous référer au Tableau comparatif à la section Avortement de notre site ou téléphonez à la clinique au 514-843-7904.

L’avortement chirurgical à la clinique médicale Fémina

Nous offrons ce service depuis la fondation de la clinique en 1988. Si vous choisissez notre clinique, soyez assurée que nous saurons nous adapter à vos besoins.  Notre expertise dans ce domaine nous a permis, entre autres, de développer une stratégie antidouleur très efficace.

Voici le déroulement des étapes pour obtenir ce service :

  • Lors de la prise de rendez-vous, notre personnel à l’accueil vérifiera les éléments suivants pour s’assurer que nous sommes en mesure de procéder à votre avortement avec le moins de risques possibles :
    • Date du début de votre dernière menstruation normale afin de calculer le nombre de semaines de grossesse. Si vous êtes à plus de 12 semaines nous devrons vous référer à une clinique spécialisée en avortement du deuxième trimestre;
    • Grandeur et poids: si votre IMC est de plus de 40, il est possible, par mesure de sécurité, que l’on vous réfère au milieu hospitalier;
    • Si vous êtes diabétique à l’insuline, il faudra le mentionner pour que nous puissions vous donner les conseils d’usage.
  • Lors de votre rendez-vous, nous vous recommandons d’être accompagnée par une personne aidante, qui respecte votre choix. Il vous sera interdit, suite à la sédation utilisée durant la procédure, de conduire un véhicule automobile pour 24 heures. Nous vous demandons aussi d’être à jeun 3 heures avant l’heure de votre rendez-vous.
  • Après avoir rempli votre dossier médical, vous rencontrerez, seule, notre conseillère qui va répondre à vos questions et vérifier votre dossier médical. Si votre décision est claire, elle vous fera signer un consentement à l’opération et à l’anesthésie. C’est lors de cette entrevue que vous allez discuter de la méthode de contraception que vous pensez utiliser après votre avortement. Si le stérilet hormonal ou de cuivre vous intéresse, le médecin peut installer votre stérilet à la fin de la procédure.
  • En salle d’opération, le médecin et l’infirmière feront une échographie pour déterminer précisément votre stade de grossesse et s’assurer que vous n’avez pas une grossesse ectopique (extra-utérine). Ensuite, l’infirmière installera un cathéter intraveineux afin de vous administrer un mélange de médicaments antidouleurs et relaxants (sédation consciente) combinés, selon vos besoins, à l’inhalation d’un gaz relaxant à très courte durée d’action. Le médecin procédera alors à votre avortement par la méthode d’aspiration-dilatation et curetage. La procédure est rarement douloureuse et la sédation consciente provoque une amnésie, ce qui est très apprécié des patientes.
  • De retour en salle de repos, nous vous garderons un minimum d’une heure pour nous assurer que vous quittiez la clinique en bonne condition. Nous vous donnerons aussi une légère collation ainsi que toutes les prescriptions nécessaires.
  • Après l’avortement, de retour à la maison, nous vous recommandons de vous reposer pour 24 heures avant de reprendre vos activités habituelles.

Pour plus de renseignements, veuillez vous référer à la section Avortement chirurgical de notre site ou téléphonez à la clinique au 514-843-7904.

L’avortement par médicaments à la clinique médicale Fémina

À notre clinique, la liberté de choisir en matière d’avortement s’applique même au choix de la méthode. En plus de l’avortement chirurgical, l’avortement par médicaments est disponible depuis février 2018.

Vous pourrez opter pour cette méthode si vous répondez à l’ensemble des critères suivants:

  • votre grossesse est de moins de 9 semaines, en comptant du premier jour de votre dernière menstruation;
  • vous demeurez à moins d’une heure de la clinique ou d’un hôpital;
  • vous ne souffrez pas d’anémie;
  • un(e) proche-aidant(e) est disponible pour être présent(e) lors de la phase critique.

La décision de procéder par la méthode  médicamenteuse sera prise sur place lors de votre premier rendez-vous.

Voici un aperçu des étapes à suivre :

  • Après confirmation du stade de grossesse par échographie et vérification de votre taux d’hémoglobine (si vous êtes anémique, l’avortement par médicaments n’est pas un bon choix car il provoque plus de saignements qu’un avortement chirurgical), si vous n’avez pas d’autres contre-indications à cette méthode, nous vous donnerons le médicament abortif.
  • La prise par voie orale du médicament, la mifépristone, se fera idéalement à la clinique en présence d’un membre de notre personnel, en notant l’heure à laquelle il est pris. Dans la très grande majorité des cas, ce médicament ne provoquera ni effet secondaire, ni saignement, sauf dans de rares cas. Ce médicament ne fait qu’arrêter le processus de grossesse et à cette étape, vous ne pouvez pas renverser votre décision. Ce médicament va favoriser le ramollissement et l’ouverture du col pour préparer votre utérus à l’étape suivante, l’expulsion.
  • Cette deuxième étape se fera à l’aide d’un médicament appelé misoprostol qu’il faut obligatoirement prendre entre 24 et 48 heures après la mifépristone, ni avant ni après, et ce, même si vous avez saigné avec le premier médicament. Il consiste en 4 comprimés qu’il faut laisser fondre dans la bouche, entre la joue et la gencive pendant 30 minutes pour ensuite les avaler. C’est à cette étape que la présence d’une personne aidante est importante. Les effets secondaires du misoprostol sont de fortes crampes menstruelles (contractions) et des saignements parfois assez abondants. C’est exactement comme faire une fausse-couche, il faut accepter cette étape pénible quand vous choisissez cette méthode. La majorité des femmes expulsent leur grossesse dans les 4 premières heures mais ça peut prendre plusieurs heures, parfois plusieurs jours et très rarement plusieurs semaines. Vous avez 5% de risque d’avoir besoin d’un avortement chirurgical en cours de route. L’expérience nous confirme que si vous êtes patiente, la majorité du temps votre utérus va finir par expulser tous les tissus.

Un examen de contrôle à notre clinique, 2 à 3 semaines plus tard, est essentiel pour confirmer que votre avortement est complété. Comme vous le remarquez, c’est une méthode un peu plus complexe que la méthode chirurgicale mais avec un taux de succès qui vous évite une chirurgie dans 95% des cas, ce qui est excellent. Il faut, par contre, être prête et disponible à vivre toutes ces étapes.

Pour plus d’information, vous pouvez visiter la section Avortement de notre site ou nous tétéphoner au 514-843-7904.

Est-ce que la pose d’un stérilet est douloureuse?

Évidemment chaque femme est différente et le niveau d’inconfort ou de douleur ressenti  peut varier selon votre anatomie, votre niveau de stress ou vos expériences passées. Notre clinique est spécialisée dans ce domaine, nous sommes donc en mesure de vous offrir  tout ce qui est nécessaire pour que votre pose de stérilet se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Pour choisir le stérilet le mieux adapté pour vous, veuillez vous référer au tableau comparatif des stérilets de notre site. Vous pouvez également téléphoner au 514-843-7904 et demander à parler à notre infirmière qui pourra vous aider à faire un choix éclairé et obtenir une prescription si vous ne l’avez pas déjà reçue de votre médecin, infirmière spécialisée ou sage-femme.

Voici  comment se déroulera votre visite à notre clinique :

  • Tel que recommandé lors de la prise du  rendez-vous, vous aurez pris un analgésique 1 heure avant votre arrivée à la clinique (exemple : 3 comprimés d’ibuprofène 200 mg)
  • Nous vous proposerons, dès que vous serez en position gynécologique, de respirer un gaz relaxant (protoxyde d’azote mélangé avec de l’oxygène) dont les effets disparaissent 3 à 4 minutes après l’intervention.
  • De plus, nous ferons systématiquement une anesthésie du col de l’utérus afin de diminuer l’inconfort que certaines manipulations pourraient causer.

Le stérilet peut être installé n’importe quand durant votre cycle. On vous demandera de ne pas avoir de relations sexuelles non protégées dans les 3 semaines précédant votre rendez-vous afin que le test de grossesse que nous faisons de routine soit fiable.

Est-ce qu’un avortement peut diminuer ma fertilité future?

Les femmes qui consultent en clinique d’avortement sont, sauf exception, très fertiles et le demeureront après leur IVG.

L’IVG (interruption volontaire de grossesse) par médicaments ne nécessite aucune manipulation chirurgicale dans plus de 95 % des cas, donc le risque de complications pouvant affecter votre fertilité est extrêmement faible.

L’IVG chirurgicale est aussi très sécuritaire et le taux de complications majeures qui pourraient nuire à votre fertilité est très bas, environ 0,1% (1 pour 1000). Le taux de complications augmente avec le nombre de semaines de grossesse. Par conséquent, l’idéal est de consulter tôt, tout en s’assurant que vous le fassiez quand VOUS êtes prête.

Le principal facteur qui peut compromettre votre fertilité n’est pas l’avortement mais votre âge, car la fertilité diminue de façon exponentielle après 35 ans. Viennent ensuite les complications des ITSS comme la chlamydia ou la gonorrhée et certaines maladies comme l’endométriose.

Est-ce que l’avortement est douloureux?

Tout dépend du type d’avortement choisi. Grâce aux médicaments sédatifs utilisés, l’avortement par chirurgie est souvent indolore. Certaines personnes ressentiront de faibles crampes abdominales, semblables à des crampes menstruelles. Le personnel médical s’assure de vous donner la dose optimale de médicaments afin que l’expérience d’avortement soit la plus douce possible.

L’avortement par médicaments cause souvent un niveau de douleur plus élevé, étant donné que l’utérus doit expulser la grossesse. Le processus peut durer plusieurs heures. Des médicaments à prendre par la bouche vous seront proposés afin de réduire l’inconfort pendant les moments plus difficiles.

Pour plus d’information, vous pouvez visiter la section Avortement de notre site ou nous téléphoner au 514-843-7904.